24 mai 2017

Parlons séries #3

Le dernier billet de ce type date déjà d'août 2015 ! Alors je me suis dit qu'il était temps de vous parler d'une série que j'ai beaucoup aimée et que j'ai eu envie de vous faire découvrir, si vous ne connaissez pas déjà. 
Au départ, j'avais aussi prévu de parler de la célèbre "13 reasons why", mais tout a déjà été dit sur cette série, que j'ai moi aussi beaucoup aimée (mention spéciale à Kate Walsh et lancement de paillettes sur Christian Navarro, alias Tony).

Alors, je vais plutôt vous écrire à propos de mon dernier coup de coeur en date : "Happy Valley". C'est une série britannique de deux saisons de 6 épisodes chacune, créée par Sally Wainwright, diffusée sur la chaîne BBC One et portée par l'actrice Sarah Lancashire. 


On suit Catherine Cawood, sergent de police de 47 ans, divorcée et mère de deux enfants. Elle tente de se remettre du suicide de sa fille, survenu 8 ans plus tôt, tout en élevant son petit-fils, fruit du viol de sa fille. La vie suit son court et elle semble reprendre du poil de la bête, jusqu'à ce que Tommy Lee Royce, l'homme qu'elle juge responsable du suicide de sa fille, sort de prison... Elle cherche à tout prix à se confronter à lui... mais ignore qu'il est impliqué dans l'enlèvement et la séquestration d'une jeune femme... 

Vous en dire plus sur le scénario de la saison 1 serait vous gâcher le plaisir de la série. Quant à l'histoire de la saison 2, elle prend la suite de la saison 1 alors là non plus je n'en révèlerai pas trop. Sachez seulement que le scénario général tient vraiment la route et les épisodes sont très bien écrits. 
Les personnages sont particulièrement attachants, pour ceux que l'on retrouve régulièrement, et ils sont terriblement bien interprétés : Sarah Lancashire gagne tous les prix dans mon cœur ! Elle interprète le rôle de Catherine Cawood à merveille, à la fois ferme et autoritaire, mais avec beaucoup d'humour et d'humanité, tant envers ses collègues qu'envers les personnes qu'elle rencontre pendant son travail. Ce que j'apprécie le plus c'est qu'elle reste humaine : ce n'est pas une super-flic que rien ne perturbe avec un physique de rêve. Elle, c'est une femme normale, avec ses problèmes, ses difficultés et ses faiblesses. Faiblesses qu'elle cherche parfois à cacher mais qu'elle laisse régulièrement échapper et c'est ce qui rend, à mes yeux, le personnage d'autant plus crédible.


 
J'apprécie également sa sœur, que je trouve très touchante dans son mal-être et dans sa manière de gérer à la fois Catherine et Ryan, le petit-fils. Dans la saison 2, j'ai aussi aimé son évolution et ses blessures, qu'elle essaye tant bien que mal de panser.
Le méchant, très très très très méchant, un vrai bon psychopathe, est aussi excellent. L'acteur James Norton est vraiment dingue... en plus d'être plutôt beau gosse, ce qui ne gâche rien !


Un dernier point que j'aime énormément dans cette série, pas que je sois fanatique du gore loin de là, mais c'est le fait qu'il n'y ait pas de fausse pudeur. C'est brutal, ça vous cloue au canapé et vous en restez bouche bée. Et moi, les séries qui me clouent sur place et m'empêchent de faire autre chose en même temps, ça ne m'arrive plus tellement souvent en fait...

Vous l'aurez compris, cette série c'est mon dernier coup de cœur en date et je ne peux que vous recommander de la découvrir si ce n'est pas déjà fait ! Et bonne nouvelle, la série reviendra pour une saison 3. Pas de date à l'horizon, mais j'aime que les séries prennent leur temps, elles me déçoivent moins comme ça... 

Vous connaissiez "Happy Valley" ? Vous allez regarder ?


14 mai 2017

Comme un dimanche #13


Dimanche à nouveau ! Chaque semaine, je réalise que le temps passe à une vitesse folle. Et dans 5 mois tout pile, à cette heure-ci, je serai fièrement mariée à mon Lui ! Assez incroyable à réaliser je vous avoue... 
Bref, passons à un retour sur cette semaine... 

Dimanche bilan : Rien de vraiment exceptionnel cette semaine. Côté association, des bouteilles ont été lancées, reste à voir ce que ça donnera, j'espère que ce sera porteur... Et côté bibliothèque, toujours pareil, la routine comme qui dirait. 
J'ai terminé le tableau dont je vous parlais le week-end dernier. J'en ai fait un tuto même si je ne sais pas vraiment s'il vous plaira ou présentera un quelconque intérêt pour vous... Mais je n'ai pas avancé beaucoup sur quoi que ce soit d'autre car j'ai cruellement manqué de temps entre le boulot et surtout, un rendez-vous à la banque, un rende-vous en agence de voyage pour commencer à dessiner le voyage de noces et une course (pas encore finie) pour comprendre comment et pourquoi SFR m'a prélevé 27.99€ pour une ligne qui n'est pas la mienne. Je suis dans une colère noire et je compte bien obtenir réparation !

Moi chez SFR !
Et j'ai terminé cette semaine avec une soirée jeux chez Mlle C., ça m'a fait un bien fou de profiter de ce moment entre amis !
Enfin, niveau forme : 4km mardi matin, 4km jeudi matin et 3km vendredi après-midi !
Dimanche culture : Pas de cinéma cette semaine, mais une série que je découvre avec délectation et dont je sais qu'elle va me manquer : "Happy Valley", j'ai presque terminé la saison 2 et mon dieu ce que cette série vaut le détour ! Je vous la conseille vraiment, c'est très bien écrit et niveau interprétation on est vraiment au top. Un petit bijou britannique ! Tout comme Broadchurch, que nous avons presque finie avec mon Lui, plus que quatre épisodes. 
Et en lecture, j'ai terminé "L'invité sans visage" de Tana French, très très sympa : l'auteure décrit les rouages d'une brigade criminelle avec force de détails. Depuis, j'ai plongé dans la série jeunesse "Bleu blanc sang" de Bertrand Puard, dont j'avais entendu parlé dans l'émission "Le temps buissonnier" de France Culture, que j'écoute en podcast quand je marche. Et j'ai bien fait de suivre les conseils des ados qui en parlaient : j'ai dévoré les deux premiers tomes, je commence le troisième dès ce soir !

Image Centre Valentine
Dimanche maison : Rien de neuf sous les tropiques, mis à part mon tableau installé dans la chambre d'amis, qui habille un peu plus la pièce à notre goût et qui égaye la tapisserie que nous n'aimons pas tellement ! J'essaye aussi de prendre l'habitude de ranger chaque chose à sa place dès que j'ai fini de l'utiliser, pour éviter de laisser traîner en me disant "bah, ça gêne personne ici". Parce qu'une grande maison c'est bien... mais comme la nature a horreur du vide, c'est difficile de résister à la tentation de laisser traîner des choses ! 
Sinon, comme je suis un peu bloquée niveau budget maison (pour la bonne cause puisque c'est pour le mariage !), j'économise petit à petit pour faire de menus changements, progressivement. Dans les mois à venir : mes tables de chevet, un relooking de ma table de jardin (avec de nouvelles chaises puisqu'elles ont rendu l'âme après 7 ans de bons et loyaux services) et la création de jetés de canapé pour les harmoniser.


Dimanche humeur : Il faut croire que je ne me soignais pas tant que ça, j'ai craqué chez le médecin et je termine la semaine avec une cure de deux mois de magnésium et des plantes pour dormir et essayer d'apaiser mes cauchemars.
Dimanche blog : Cette semaine, j'étais à l'heure pour mon billet sur le Faramidable Anniversaire de Roald Dahl ! Ouf ! Mais je n'ai pas pu vous poster le tuto de mon tableau, je pense que du coup je ferai ça cette semaine. 
Après, est-ce le printemps je ne sais pas, mais j'ai des envies de changements sur le blog. Je vais peut-être modifier le design, épurer encore plus, travailler en forme "magazine", je ne sais pas encore trop quoi ni comment mais je vais essayer de faire quelque chose de différent. Et je ne sais pas encore quand non plus... 


Dimanche... suivant : Objectif non atteint pour les exercices sportifs à la maison. J'ai marché sans problème, mais je n'ai pas encore réussi à me mettre aux exercices ! Il doit pleuvoir cette semaine alors je vais peut-être m'y mettre finalement.
Cette semaine je pars en vacances. Quelques jours éloignés du quotidien et du boulot, je crois que vu mon état de fatigue et mon moral moyen, ça me fera le plus grand bien. Et niveau blog, du coup, je vais vous prévoir ce billet tuto, mais dimanche je ne serai pas là... le billet du dimanche sera reporté au lendemain !


13 mai 2017

Faramidable Anniversaire #6 : Les deux gredins


La barbe de Compère Gredin est un véritable garde manger, garnie de miette de ses monstrueux festins : restes de spaghettis aux vers de terre, bribes de tartes aux oiseaux...un régal que Commère Gredin lui prépare chaque semaine. Mais voilà qu'une bande de singes acrobates va troubler les préparatifs du plat hebdomadaire...

Les deux gredins, je l'avais lu étant petite, je me suis rafraichi la mémoire pour rédiger ce petit billet !
Compère Gredin ne se lave plus depuis des années et forme un couple effrayant avec Commère Gredin, laide, méchante et égoïste. Leur passion dans la vie ? Se jouer des mauvais tours l'un l'autre : si Commère Gredin cache un œil de verre dans la bière de son mari, celui-ci ne se gênera pas pour glisser une grenouille dans son lit... 
Dans leur maison sans fenêtres, ils chassent les oiseaux pour en faire des tartes et maltraitent des singes en leur faisant faire des tours la tête en bas. Mais un jour qu'ils sont absents, les singes s'allient aux oiseaux, enduisent le plafond de la maison de glu éternelle et y collent le tapis, la table, les chausses, le canapé, les meubles, les bibelots et fixent les tableaux à l'envers... 


Je ne veux pas en dévoiler plus, je vous laisse découvrir ! Pour ma part, j'ai beaucoup aimé redécouvrir ces deux personnages dégoûtants et les méchants tours qu'ils se jouent mutuellement. Comme toujours dans les romans de Roald Dahl, l'humour est très présent dans l'histoire.
Le roman est court, fantaisiste et très efficace pour faire passer un message aux enfants : "Tel est pris qui croyait prendre", la méchanceté se retournera toujours contre ceux qui l'ont initiée... 

J'ai découvert dans les tréfonds de Youtube cette vidéo que j'ai trouvée sympathique, mais je ne sais pas si le film existe en entier, je n'ai pas réussi à trouver...